Dominique Blondin ou l’érotisme de Denis-Martin Chabot

Lancement du livre Le Journal intime de Dominique Blondin

Le premier roman érotique gai de Denis-Martin Chabot

Je vous présente un bref compte-rendu du lancement du livre érotique Le Journal intime de Dominique Blondin par Denis-Martin Chabot. 

Anders Turgeon

lancement-roman-erotique-gai-journal-intime-dominique-blondin-denis-martin-chabotSamedi le 28 septembre dernier, entre 17h et 19h, j’ai assisté au lancement du Journal intime de Dominique Blondin, le plus récent roman de Denis-Martin Chabot, auteur et journaliste à Radio-Canada. Le lancement a eu lieu au Stud, un bar gai du Village situé tout près du métro Papineau, dans une ambiance de 5 à 7.

Arrivé au Stud vers 17h45, je me fraie un chemin parmi la cohorte de gens présents spécialement pour le lancement du roman chargé d’érotisme de Denis-Martin Chabot. Ce dernier accueille ses invités et les invite à acheter son livre au coût de 20 $, petit mot et autographe de l’auteur en prime. J’achète ma copie et j’échange quelques mots avec Denis-Martin Chabot, mais je reste tranquillement dans mon coin. De nature timide, je préfère contempler et écouter les gens plutôt que de socialiser.

On diminue le volume des chansons de Britney, Donna Summer, Cher, Lady Gaga et cie qui jouent à tue-tête dans le bar. Dans une brève allocution de 5 minutes, Denis-Martin Chabot remercie les personnes ayant contribué à la mise en forme du roman:

  • l’illustrateur Yvon Goulet, responsable de la couverture ainsi que des superbes et excitantes images à l’intérieur du roman érotique;
  • l’éditrice Chantal Morin, présidente des Éditions de l’Interdit.

« Il est difficile de publier un roman érotique gai ici au Québec », fait remarquer Denis-Martin Chabot dans ses remerciementsjournal-intime-dominique-blondin-denis-martin-chabot à Madame Morin. C’est grâce à elle et à sa maison d’édition de Saint-Sauveur-des-Monts qu’il a pu publier les aventures torrides de son personnage Dominique Blondin, journaliste tout comme lui.

L’auteur en profite également pour lire deux extraits de son roman. Le premier traitait de la condition gaie au Mexique à travers les yeux de Dominique Blondin, son personnage principal, tandis que son deuxième laissait tout à fait transparaître l’atmosphère torride du roman alors que son personnage se trouve à Toronto pour son boulot. Ça promet pour la lecture!

Après avoir quitté le Stud à 19h, j’avais hâte d’entamer la fantaisie littéraire gaie et érotique de Denis-Martin Chabot. Je ferai une critique du Journal intime de Dominique Blondin dans un prochain billet.

Publicités

3 réponses à “Dominique Blondin ou l’érotisme de Denis-Martin Chabot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s