Nuit Blanche Dix Torsion aux Studios Diss Torsion avec Lazy Legz

Raymond Viger, Reflet de Société. L'actualité sociale et communautaire. Prostitution, Drogue, alcool, gang de rue, gambling

Bistro le Ste Cath, restaurant socialement engagé dans Hochelaga-Maisonneuve

Quoi faire ce week-end, quoi voir aujourd’hui

Ill-Abilities, Lazy Legz  Nuit Blanche Dix Torsion

Samedi le 2 mars à partir de 21h, les Studios Diss Torsion ouvrent à l’occasion de la Nuit Blanche Dix Torsion, un évènement ayant comme objectif de promouvoir tous les types de danses urbaines. Lazy Legz et Ill-Abilities seront de cette soirée faisant partie des activités à faire dans le cadre de la Nuit Blanche du Festival Montréal en lumière.

Anders Turgeon       Dossiers Breakdance, Hip-hopLazy Legz

Fidèles à leur réputation de plaque tournante de la culture urbaine montréalaise, les Studios Diss Torsion organisent la soirée Nuit Blanche Dix soiree-dix-torsion-all-style-battle-showcase-lazylegz-studio-montreal-paris-diss-torsion-breakdance-hiphopTorsion pour souligner la Nuit Blanche du Festival Montréal en lumière. Leurs principaux partenaires pour cet évènement sont le crew de Lazy Legz, Ill-Abilities, et le Studio de danse Montréal-Paris (MP) qui loge…

View original post 416 mots de plus

Publicités

Lazy Legz et ses danseurs du JC Stylez Crew

Un nouveau spectacle de Lazy Legz

Le spectacle de breakdance de Lazy Legz et son JC Stylez Crew : inspirant !

Connaissez-vous Luca « Lazy Legz » Patuelli ? Il est un b-boy très spécial malgré son handicap. Jeudi le 19 avril, nous avons eu l’opportunité d’assister à un spectacle tout aussi spécial que Lazy Legz.

.

Anders Turgeon Dossiers Hip-hop et rappeurs, Breakdance, Lazy Legz

Nous avons assisté au spectacle de fin d’année présenté à la polyvalente spécialisée Joseph-Charbonneau, dans Villeray, avec son groupe de breakdancers, le JC Stylez Crew. Ils arboraient tous un chandail avec la devise du b-boy, soit « Pas d’excuses, pas de limites ».

Lazy Legz a enseigné le breakdance aux étudiants handicapés de la polyvalente qui forment le JC Stylez Crew. Le spectacle est le fruit d’une grande préparation dont la supervision a été assurée par Lise Breton, enseignante et initiatrice du projet.

Sous la musique du DJ Mana, le spectacle a commencé d’abord par la prestation des b-boys et b-girls professionnels Scramble Legz, Frankie, Johnny, City, Lynx et Dingo venus pour réchauffer la foule. Ensuite, Lazy Legz s’est avancé au milieu de la piste de danse afin d’exécuter des figures de style de breakdance. Il faisait des mouvements de danse absolument impressionnants, ses béquilles y jouant un rôle très actif.

Par la suite se sont mis en action les danseurs du JC Stylez Crew. Ils se sont illustrés à tour de rôle dans des chorégraphies en solo, en duo ou en groupe. Ce fut très émouvant de voir ces b-boys et ces b-girls se démarquer avec leur propre style de breakdance, et ce, à la mesure de leurs capacités physiques, de leurs forces et avec beaucoup de confiance et d’attitude. Avec leur fauteuil roulant, leur marchette ou leurs béquilles, ils ont offert une nouvelle dimension à cette danse, dimension où il n’est pas nécessaire d’être en parfaite condition physique pour pratiquer l’art du breakdance. Lazy Legz assurait l’animation entre les performances.

À la fin du spectacle, un documentaire projeté sur scène montrait le processus de préparation des breakdancers pour le spectacle. Sur scène comme dans la vidéo, nous pouvions constater toute la passion qui habitait chacun des b-boys et des b-girls pour  cet art qui leur a permis de sortir de leur coquille et de s’épanouir au grand jour.

Nous pouvons nous intéresser au destin de ces jeunes d’ici quelques années. Et puisque Lazy Legz doit souvent voyager pour ses mandats professionnels de b-boy, Dingo et Lynx ont pris sa relève et continuent d’enseigner le breakdance à ces jeunes artistes. Comme le dit si bien la devise de Lazy Legz pour ces jeunes, « Pas d’excuse, pas de limites ».